J’m’en balance

Dans ma cuisine

Mes kilos volent avec mes mots

Une parole trop salée

Je la ravale

Un sourire mielleux

Il colle à mes dents

J’engloutis les maux

Gloutonnement

Je bouffe le sucre

Saupoudré de vanité

Qu’on nous sert à l’étouffée

Ils ont tout fait tout bu tout vu

Ceux qui ont des balais dans l’cul

Sur mes coussins d’air

Après tout j’m’en balance

Je fais pas du 36/38

J’donne du drap à coudre

Du fil à retordre

A la mode de Karl Lagerfeld

J’suis pas née dans un patron de chez Chanel

J’suis taillée comme une baleine

Mon soutien-gorge pigeonne un max

J’aime les robes à fines dentelles

Et les couleurs andalouses

Je m’emmitoufle dans mes manteaux

Je brave l’hiver et ses frimas

Le matin je repousse du pied

La balance qu’est sous l’évier

Elle m’appelle elle m’ensorcelle

Vais-je atteindre le nombre d’or

Celui qu’on n’a pas peur de dire

Celui-là pèse comme un fardeau

Qu’on peut pas dépecer désosser

J’suis dense j’suis ronde

J’pèse pas le poids homologué

On m’appelle l’otarie terrienne

J’suis rien qu’une obèse

Une championne de pandémie

A moi seule je vais faire craquer la planète

Sous toutes les coutures

Les miroirs pèsent personne

Les balances réfléchissent pas

A vrai dire j’suis à croquer

Comme une tablette de chocolat

J’suis une racine carrée de moi par moi

Une matriochka qui s’dévisse pas !


©️nk


2 vues

© 2023 par EK. Créé avec Wix.com

  • SoundCloud / Natacha Karl
  • Google+ Icône sociale
  • Deezer La musique que j'aime
  • Natacha haïku Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Pinterest