Naissance du Jardin des mots de Natacha

Mis à jour : 9 juin 2019


Mon projet est fondé sur l’amour de la poésie et le besoin de transmettre cet amour. 

Je crois fondamentalement au pouvoir de la musique et à celui des mots. Pour moi, la poésie est musicale. Je m’appuie en cela sur les fameux vers de Verlaine dans son manifeste pour l'impair : 


«  De la musique avant toute chose 

Et pour cela préfère l’impair

Plus souple et soluble dans l’air »...


De la musique donc! Qui dit musique dit écoute dit lecture à voix haute. Oui la poésie doit être dite, entendue, pour mieux résonner en nous. 


C’est ainsi que j’ai fondé en compagnie de Danielle Bonhomme l'association "Le jardin des mots", organisé sur Tarbes les cafés-poésie " L’heure bleue" que nous avions commencé ensemble un an auparavant dans le cadre de l'association "Les Mots nomades", une association organisant des cafés littéraires, des lectures à voix haute scénarisées ou improvisées.


Pendant cette expérience, j'ai ressenti la nécessité de développer un cadre privilégié pour la poésie. J'ai depuis toujours envie de partager cet amour de la poésie qui m'anime. Club de poètes,café poésie, atelier d'écriture. Plusieurs voies sont possibles. J'ai proposé un café-poésie, d'une durée de une heure, avec une périodicité régulière. Un moment qui revienne comme une vague, un moment d'infini au milieu de nos vies pressées, un moment précieux... : une heure... bleue!


Le bleu, l'azur n'est-il pas depuis Mallarmé la couleur de la poésie?

"Où fuir dans la révolte inutile et perverse?

Je suis hanté. L'Azur! L'Azur! L'Azur! L'Azur! "

Oui le bleu hante les poètes, de la profondeur de la nuit à l'éclat insoutenable du soleil au zénith das un bleu presque blanc. Cette heure bleue, précieuse comme le parfum de mes 20 ans...


Parallèlement, je commençais à travailler sérieusement sur la voie du haïku. Autre culture, autre poésie, donc autre cadre que celui de" L'heure bleue".


Le haïku, c’est une recherche, une recherche de l’instant et une recherche de l’excellence puisqu’il s’agit de s’exprimer en un minimum de mots. Cette recherche est vite devenue une passion dans toutes ces déclinaisons : haïku, senryû, de facture classique ( ah le fameux 5/7/5 !), ou en style libre, sur 3 lignes ou sur 2 avec toriawase ( Haïku column), puis le haïsha (haïku-photo), enfin le haïbun (écriture en prose avec haïkus) et tant d’expressions possibles encore à partir de cette poésie : calligraphie, origami... 

Je me suis formée en lisant beaucoup, les grands auteurs et les écrits théoriques, et également sur des forums Facebook, notamment  Vents de haïku, Un haïku par jour, Haïkus de femmes, Haïku column, suivant différents blogs, échangeant entre haïjins. 


J’ai déjà été publiée dans diverses anthologies, participé à des rencontres de haïjins ...

Je remercie ici plus particulièrement : Hélène Phung, Danièle Duteil et Fitaki Linpé pour leur aide, leurs travaux et leur exemple. 

Maintenant, riche de mon expérience dans les cafés poésie, de mes recherches en haïku, je suis prête à partager ma passion avec tous et notamment avec les enfants. Entrer dans l’esprit d’enfance et y semer des graines de poésie. 

Bien sûr, cet esprit d’enfance et d’émerveillement n’est pas réservé aux enfants. À tous ceux qui ont su, ont pu, garder leur âme d’enfant. 


En plus du regard enfantin, le haïku offre une plongée dans l’instant. Si les enfants y sont naturellement, notre monde nous le fait perdre trop souvent, à coups d’agendas surchargés, à coups de course contre la montre. Le haïku nous offre cette pause nécessaire dans nos vies surchargées.

Le monde a besoin de poésie! 


Je propose donc : 


 - des ateliers pour enfants (petits groupes d’élèves en initiation et ateliers d’écriture, 

- des ateliers de calligraphie, 

- des ateliers d’initiation pour personnes âgées (visites régulières  en Ehpad par exemple) 

- ateliers d’écriture pour adultes en petits groupes (j’ai déjà mis en place ce pan de mon activité) 


Un de mes objectifs étant à terme de faire se rencontrer ces différents publics, d'organiser des ateliers communs, organiser des expositions pluri-disciplinaires : haïsha ( haïku-photo), calligraphies, musique, travail vidéo également. 


Mais me voilà trop bavarde! Je vous présenterai tout cela au fur et à mesure. Les projets ne manquent pas et ils sont dans ma poche comme les cailloux du Petit Poucet pour vous conduire en mon Jardin, en terre bleue. Terre de poésie.


Bienvenue dans le Jardin des mots de Natacha! 

Pour partager le plaisir de jouer avec les mots.

Plus que jamais «  habitons la terre en poète» à la suite de Hölderlin 

Choyons la terre en lui donnant à boire.

Voyons la poésie partout  autour de nous.

Arrosons les graines que nous avons semées. 


Vivre en poésie! 

C'est mon jeu, mon défi; c'est ce que je vous propose de faire avec moi ! :)


#poésie #haïku #atelierdécriture #passion #enfants #transmettre



Vous pouvez également pour mieux me connaître consulter les blogs suivants : 

www.lesmotsdenatacha.com - qui fut mon blog principal pendant cinq ans depuis 2013 ( poésie, haïku, chansons, slams...)

https://www.instagram.com/natacha_haiku/ - haikus, haïshas, calligraphies

http://heurebleuepoesie.canalblog.com/ - cafés poésie



Cette barque va, mystérieuse, sur le lac lamartinien par excellence : le lac du Bourget....


" Ô temps suspend ton vol et vous heures propices,

Suspendez votre cours ! "


Les heures propices de la poésie... partageons les ensemble....



Natacha Karl

© 2023 par EK. Créé avec Wix.com

  • SoundCloud / Natacha Karl
  • Google+ Icône sociale
  • Deezer La musique que j'aime
  • Natacha haïku Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Pinterest